Fluence de lecture

En tant qu’enseignant, il n’est pas toujours évident de situer ses élèves au niveau de la fluence de lecture (une fluence suffisante est un préalable indispensable pour un accès à la compréhension écrite) et de connaître le seuil au-dessous duquel un élève est considéré comme étant en difficulté dans ce domaine.

Voici donc une page dédiée à cette question ; les tableaux de positionnement sont situés en bas de page.

Évaluer la fluence de lecture des élèves

Qu’est-ce que le MCLM ?
• La fluence de lecture se mesure en nombre de Mots Correctement Lus à la Minute (MCLM). Trois éléments sont nécessaires pour évaluer le MCLM : le nombre de mots lus par l’élève, le temps mis et le nombre d’erreurs de lecture.
• Pour calculer le MCLM, il faut soustraire le nombre d’erreurs du nombre de mots lus par l’élève.
Exemple :
84 mots lus en 1 minute avec 4 erreurs.
MCLM = 84 – 4 = 80.

L’évaluation est individuelle et ne dure qu’une minute par élève. Tout le matériel doit être prêt avant le début de l’évaluation : un chronomètre et un texte où figure le nombre de mots par ligne pour l’enseignant ; un texte sans aucune annotation ni titre pour l’élève.

Attention !

Aucune modification ne doit être apportée au texte (police, taille, mise en évidence des syllabes …), sous peine de fausser le résultat.

Si cette lecture est réalisée dans le cadre de la classe, il faut veiller à ce que les autres élèves n’entendent pas la lecture de leur camarade (sous peine de fausser le résultat).

Pendant la passation, si le lecteur saute une ligne, ne pas l’interrompre, mais déduire le nombre de mots sautés du nombre de mots lus. Si l’élève hésite ou se reprend pour finalement lire le mot correctement, ne pas compter d’erreur, il sera pénalisé sur la durée de sa lecture.

Des repères étalonnés pour situer le niveau

On considère que les 15% d’élèves les plus faibles (percentile 15) sont en difficulté, et les derniers 5% ( percentile 5) en grande difficulté. À l’inverse, le groupe des élèves situés au-dessus du percentile 30 ont une fluence de lecture suffisante pour ne plus gêner la compréhension.
On peut en déduire que si cela est possible, il faudrait entraîner à la fluence de lecture tous les élèves dont le MCLM est inférieur au 30eme centile. Dans tous les cas, cela est essentiel pour ceux qui se situent au 15eme centile ou en deçà.

Repères de fluence de lecture CP et CE1 par mois

LÉGENDE DES TABLEAUX :

Vert : bon niveau de fluence qui permet l’accès à la compréhensions des textes lus

Jaune : niveau de fluence limite, qui peut gêner l’accès optimal à la compréhension

Orange : niveau de fluence faible ; élève en difficulté de lecture

Rouge : niveau de fluence très faible ; élève en grande difficulté de lecture

Entrainer la fluence de lecture en APC

Attention ! Ce travail est destiné aux enfants non porteurs de troubles ; pour ces derniers, il conviendra de se rapprocher du RASED pour de la remédiation spécialisée…

Entrainer la fluence de lecture en RASED

Voici le travail que je propose en co-intervention dans les classes et en petits groupes externalisés, selon les besoins.

Cette progression a été construite en m’appuyant sur l’excellent ouvrage sorti en 2021, que je ne peux que conseiller de se procurer, tant il est riche : https://www.mdi-editions.com/collection/fluence-lire-vite-et-bien.

Pour en feuilleter un extrait : c’est ici.

Sur le site compagnon, vous trouverez plein de documents très intéressants, en libre accès : https://fluence.mdi-editions.com/9782223114238

5 réflexions au sujet de « Fluence de lecture »

  1. Merci pour toutes ces infos, ton site est tellement riche!
    Je n’arrive pas à accéder à ta progression pour la co-intervention, serais-tu d’accord pour me l’envoyer par mail?
    Je repasse le cappei cette année, seulement les épreuves 1 et 3 et je suis pour la 1ère fois sur un poste rased cette année; si tu as des conseils je suis preneuse.

    D’avance merci

  2. Bonjour Anne,
    merci infiniment pour le partage de ces tableaux mois par mois ! Quel travail !
    J’ai une petite remarque sur le tableau des CE2 : pour l’étalonnage de septembre (et éventuellement de septembre à janvier), je compte de janvier de CE1 à sept CE2, deux mois par mois, soit 16 mots pour obtenir le résultat de septembre. Je vois que tu as choisis de retirer 4 mots de janvier CE2 à sept CE1… Bon, je chipote car au final ça ne fait que 2 mots d’écart !
    Encore merci et bravo !

    1. Normalement pour les 2 mois d’été on ne compte aucun mot dans la progression de fluence donc même score en sept de CE2 qu’en juin de CE1. Est ce bien cela dont tu voulais parler ?

  3. Bonjour Anne, merci pour tous ces supers partages.
    Comme Emilie, je n’arrive pas à ouvrir ta progression fluence lecture, accepterais-tu de me l’envoyer par mail ?
    Merci
    Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *